Vous êtes ici

La Chambre de commerce de Surrey évite l’hôtel Sheraton Guildford

Le 7 mai 2018

SURREY—La Chambre de commerce de Surrey est un autre client de l’hôtel Sheraton Vancouver Guildford à réserver ailleurs pendant la grève des travailleuses et travailleurs de l’hôtellerie représentés par la section locale 3000 d’Unifor.

« Les perturbations auprès de la clientèle relèvent totalement de la responsabilité de l’employeur qui refuse de négocier et de faire une offre équitable à ces travailleuses et travailleurs, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Cette grève pourrait prendre fin demain si le propriétaire du Sheraton Guildford souhaitait signer un contrat qui respecte les travailleuses et travailleurs dévoués de l’hôtel. »

La grève légale a commencé à 4 h 01 le mardi 1er mai. Depuis, d’importantes réservations à l’hôtel ont été déplacées ailleurs, y compris un événement de la mairessse de Surrey, Linda Hepner, alors que plusieurs organisations ont choisi de respecter la ligne de piquetage de la section locale 3000 d’Unifor. Unifor représente 120 travailleuses et travailleurs à l’hôtel, notamment aux services à la clientèle, au salon, aux banquets, à la cuisine, à la buanderie, aux services aux chambres et à la maintenance.

Unifor intensifiera ses efforts avec une manifestation à l’hôtel ce jeudi 10 mai à 16 h.

« Il est très important que les organisations déplacent leurs événements à d’autres hôtels pendant ce conflit de travail, a affirmé Jean Van Vliet, présidente de la section locale 3000 d’Unifor. Une grève n'est jamais notre premier choix pour régler un conflit, mais les tactiques de négociation irrespectueuses de ce propriétaire ne nous ont pas laissé d’autres options pour en arriver à un contrat équitable. »

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Ian Boyko, représentant aux communications d’Unifor, au numéro 778‑903‑6549 (tél. cell.) ou à l’adresse ian.boyko@unifor.org.