Vous êtes ici

Les travailleurs de GE à Peterborough ont été exposés à des milliers de produits chimiques toxiques

Le 18 mai 2017

Peterborough – Un nouveau rapport démontre que les travailleurs de l’usine de GE à Peterborough, Ontario, ont été exposés à plus de 3 000 produits chimiques toxiques, dont au moins 40 carcinogènes connus ou présumés.

« Ces travailleurs chez GE ont souffert de terribles maladies, souvent mortelles, à un taux disproportionné, alors que près de la moitié des demandes d’indemnisation déposées ont été rejetées, abandonnées ou retirées en raison de ce qui était considéré comme des preuves insuffisantes, a affirmé Joel Carr, représentant national d’Unifor. Ce rapport fournit les preuves nécessaires pour permettre à la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail de rouvrir ces demandes d’indemnisation et de les défendre. »

Unifor présentera le nouveau rapport à la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail, qui documente de façon concluante l’étendue de l’exposition des travailleurs aux produits chimiques.

Les produits chimiques utilisés et auxquels les travailleurs ont été exposés sont l’amiante, l’arsenic, le chlorure de vinyle, le béryllium, le formaldéhyde, le trichloréthylène, les PCB, l’uranium, le plomb, et plusieurs autres. Ces produits chimiques ont été utilisés en grande quantité et manipulés directement sans protection appropriée. Voici des exemples révélés dans l’étude : des travailleurs étaient immergés jusqu’aux coudes sans protection dans des produits chimiques, des chiffons imbibés de produits chimiques étaient utilisés pour nettoyer de l’équipement, et des panneaux d’amiante étaient sciés sans équipement respiratoire approprié, et d’autres encore.

« J’ai vu les résultats, j’ai été aux funérailles », a déclaré Sue James, ancienne employée de GE. Sue James mentionne qu’elle a perdu plusieurs anciens collègues ainsi que son père Gord, un vétéran de GE qui est décédé avec une tumeur au poumon et quatre dans son épine dorsale.
À l'heure actuelle, 31 membres d'Unifor ont des demandes en cours à la CSPAAT pour des maladies professionnelles liées à leur emploi chez GE, dont plusieurs types de cancer.

Le rapport signé par deux chercheurs réputés en santé au travail a été commandé par le Comité consultatif sur les expositions rétrospectives, composé de travailleurs retraités de GE et soutenu par Unifor.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Stuart Laidlaw, représentant national aux communications d’Unifor, à l’adresse stuart.laidlaw@unifor.org ou au numéro 647 385 4054 (cell.).