Vous êtes ici

Rassemblement d’appui pour les travailleuses et travailleurs en lock-out pour un second Noël à Gander

Le 14 décembre 2017

Saint-Jean - Les membres de la section locale 597 d’Unifor vont souligner le premier anniversaire du jour où leur employeur établi aux États-Unis les a placés en lock-out, en prenant l’autobus de Gander jusqu’à l’Assemblée législative de Terre-Neuve-et-Labrador à Saint-Jean, pour un rassemblement de solidarité. 

« Si la province avait des lois du travail plus strictes, cette compagnie américaine n’aurait jamais pu s’en tirer avec ses actions antisyndicales aussi honteuses et aurait été contrainte de négocier équitablement », a déclaré Lana Payne, directrice de la région de l’Atlantique.

Quelques jours avant Noël l’année dernière, l’entreprise D-J Composites établie dans l’État du Kansas, a placé en lock-out 32 travailleuses et travailleurs de l’usine aérospatiale qu’elle détient à Gander, Terre-Neuve. Alors que le propriétaire de la compagnie, Rezaul Chowdhury, va passer les Fêtes dans sa maison somptueuse de l’État du Kansas, à 4 500 kilomètres plus loin, les membres d’Unifor s’apprêtent à passer un second Noël sur une ligne de piquetage glaciale.

Quoi :                     Rassemblement pour souligner le premier anniversaire des membres en lock-out de D-J Composites

Quand :                  Mardi 19 décembre 2017 de 12 h 30 à 13 h. (NST)

Où :                        Édifice de la Confédération, 100 Prince Phillip Drive, Saint-Jean, TN           

Qui :                       Parmi les orateurs, des travailleuses et travailleurs en lock-out  prendront la parole, ainsi que Lana Payne, directrice de la région de l’Atlantic d’Unifor,  la présidente de la Fédération du travail de Terre-Neuve, Mary Shortall, et d’autres dirigeants syndicaux, plus une présentation surprise aux travailleuses et travailleurs en lock-out.

D-J Composite a été reconnue coupable de négocier de mauvaise foi par la commission provinciale des relations de travail en mai 2017, et la médiation ordonnée par le Ministre du Travail de Terre-Neuve a même échoué a faire reculer la compagnie sur ses demandes déraisonnables, notamment la quasi suppression des dispositions d’ancienneté et une paie arbitraire au mérite. Les travailleuses et travailleurs de plusieurs syndicats se sont unis pour demander au gouvernement de corriger la législation provinciale afin de permettre un arbitrage exécutoire. Cet employeur doit retourner à la table pour négocier équitablement.

Des photos de la ligne de piquetage sont disponibles pour publication sur ce lien avec crédit à Unifor.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Natalie Clancy, représentante aux communications d’Unifor dans la région de l’Atlantique, à l’adresse Natalie.Clancy@unifor.org ou au numéro 902‑478‑9283 (cell.).