Vous êtes ici

Unifor verse 146 000 dollars en dons à des refuges pour femmes au Canada

Le 6 décembre 2017

Toronto – En l’honneur de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, Unifor et le Fonds de justice sociale du syndicat ont donné 146 000 dollars à des refuges pour femmes au pays.

« Il y a 28 ans, le meurtre de 14 femmes à l’École Polytechnique de Montréal a été provoqué à cause de la misogynie, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Aujourd’hui, la violence sexuelle survient encore au Canada dans toutes les régions, toutes les cultures et tous les secteurs économiques. Ces dons permettront de financer les services de crise pour aider les femmes et les enfants à fuir la violence conjugale, et contribueront aux ressources nécessaires pour les aider à changer de vie. »

Les sections locales d’Unifor ont remis les chèques des dons au montant de 2 000 dollars à 73 refuges pour femmes au pays. Les membres d’Unifor ont aussi été invités à passer à l’action pour mettre fin au sexisme, au harcèlement et à la violence dans leurs communautés.

« Unifor continue son travail pour démontrer le lien entre le sexisme et la misogynie présents dans notre vie quotidienne, et la violence subie par les femmes et les filles, a déclaré Lisa Kelly, directrice du Service de la condition féminine d’Unifor. En reconnaissant ce lien, nous pouvons agir sur les inégalités et réclamer les changements nécessaires pour éliminer le harcèlement sexuel et la violence au travail et dans nos communautés. »

Le 6 décembre, Unifor commémore les femmes dont la vie a été atteinte ou perdue en raison de la violence sexuelle. Le syndicat demande aux décideurs politiques d’accorder une attention particulière aux problèmes systémiques qui rendent les femmes particulièrement vulnérables, dont les femmes autochtones, les femmes trans et les femmes ayant une incapacité.

Unifor a négocié des congés payés en cas de violence conjugale dans ses conventions collectives, et milite pour qu’ils soient inclus dans les lois, comme dans le projet de loi 148 récemment adopté en Ontario. Le programme novateur des intervenantes auprès des femmes, mis sur pied par le syndicat, forme aussi des représentantes en milieu de travail pour aider d’autres collègues confrontées à des problèmes de harcèlement et d’abus.

« Alors que nous nous souvenons des événements tragiques du 6 décembre, nous pleurons les femmes mortes, mais nous renouvelons aussi notre engagement à l’égard de l’égalité des genres dans la société », a déclaré Jerry Dias.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Kathleen O’Keefe, représentante aux communications d’Unifor, à l’adresse kathleen.okeefe@unifor.org ou au numéro 416‑896‑3303 (cell.).