Vous êtes ici

Le gouvernement fédéral doit mettre en œuvre un régime national d'assurance-médicaments

6 mar 2019 - 0:00

Le 6 mars 2019

TORONTO – À la suite de la publication d'un rapport provisoire, Unifor affirme qu'une nouvelle agence fédérale des médicaments et une liste limitée de médicaments sur ordonnance ne suffiront pas à assurer un accès universel à l'assurance-médicaments.

« Les Canadiens ont besoin d'un changement profond pour s'attaquer aux problèmes critiques du vieillissement de la population et pour garantir l'accès, la valeur, la sécurité et surtout la propriété publique des services de santé, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. La majorité de ces questions en constante évolution peuvent être réglées au moyen d'un régime universel d'assurance-médicaments. »

Le Conseil consultatif sur la mise en œuvre du régime national d'assurance-médicaments, dirigé par le Dr Eric Hoskins, a annoncé dans le rapport provisoire du Conseil consultatif fédéral qu'il prévoyait créer une nouvelle agence des médicaments et une liste maîtresse des médicaments sur ordonnance qui seraient accessibles à tous, peu importe leur capacité financière.

Le rapport provisoire recommande que le Canada crée une agence nationale du médicament, élabore une liste nationale globale des médicaments fondée sur des données probantes et investisse dans des systèmes de données sur les médicaments et des systèmes de technologie de l'information comme éléments de base essentiels de tout régime national d'assurance-médicaments.

« Les Canadiens ont clairement indiqué qu'un régime national d'assurance-médicaments utile et efficace doit être un système à payeur unique. Nous croyons que les soins de santé sont un droit, a ajouté Jerry Dias. Selon les derniers sondages, 91 p. 100 des Canadiens veulent un régime national d'assurance-médicaments et, bien que le rapport provisoire reconnaisse certains de ces principes, il ne garantit pas que tous les Canadiens aient accès à un régime public d'assurance-médicaments sans coût. »

Le conseil consultatif a mené des consultations pancanadiennes au cours de la dernière année. Les membres d'Unifor ont assisté à plusieurs des tables rondes, ont déposé des mémoires et ont participé au questionnaire en ligne. Selon le rapport, « le Conseil a clairement entendu que le système actuel de couverture des médicaments au Canada n'est ni adéquat ni viable à long terme et qu'il laisse pour compte trop de Canadiens. »

Unifor a été sur la ligne de front dans ce dossier en exhortant les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à prendre des mesures immédiates pour instaurer un régime national et universel d’assurance-médicaments. Le syndicat a soulevé la question de l'abordabilité et de l'accessibilité des médicaments sur ordonnance auprès des députés et sénateurs fédéraux en mai dernier pendant la semaine de lobbying d’Unifor et, plus récemment, des membres d’Unifor se sont joints à la Coalition canadienne de la santé pour rencontrer les députés et discuter de la structure possible d’un régime national de médicaments sur ordonnance. Le syndicat a collaboré avec les employeurs et les municipalités pour signer une lettre conjointe à l'appui d'un régime universel d'assurance-médicaments canadien.

À propos de l’assurance-médicaments

Le Canada est le seul pays développé doté d’un régime universel d’assurance-maladie qui n’est pas assorti d’un régime universel d’assurance-médicaments sur ordonnance. Le Canada dispose plutôt d’un ensemble disparate d’assureurs, ce qui le place deuxième au classement mondial en termes de coût des médicaments, derrière les États-Unis.

Il en résulte un système d'assurance-médicaments désordonné, inefficace et coûteux, où les Canadiens paient des coûts très différents et bénéficient d'une couverture totalement variable. En tout, 8,4 millions de Canadiens, dont un nombre disproportionné de femmes et de jeunes travailleurs, n’ont aucune assurance-médicaments.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Hamid Osman, représentant national aux communications d’Unifor, à hamid.osman@unifor.org ou au 647-448-2823 (cellulaire).