Vous êtes ici

Unifor est inquiet de la décision de transférer l’entretien des navires de classe Halifax

Le 1er novembre  2018

HALIFAX Unifor est inquiet de la décision du gouvernement fédéral de scinder les travaux d’entretien des navires de classe Halifax, mais espère que les nouvelles seront bonnes demain.

« La décision du gouvernement fédéral de scinder le travail d’entretien des navires de classe Halifax est préoccupante, car elle aura un impact sur les emplois au chantier naval de Halifax, a déclaré David Baker-Mosher, président de la section locale 1 Unifor-MWF. Toutefois, le ministre de la Défense fera une autre annonce demain et nous espérons que les nouvelles seront bonnes pour les travailleuses et travailleurs au chantier naval. »

La campagne d’Unifor, Les navires restent ici, a résonné auprès de milliers de Néo-Écossais qui comprennent que le succès à long terme au chantier naval de Halifax exige le maintien de ces emplois de qualité et de la main-d’œuvre spécialisée pour les prochaines années. Des milliers de partisans ont signé une pétition à l’intention des députés de la Nouvelle-Écosse, distribué et apposé des affiches sur les pelouses.

« La stratégie nationale de construction navale a été conçue afin d’éviter des cycles d'expansion et de ralentissement dans l’industrie, a affirmé Lana Payne, directrice de la région de l’Atlantique d’Unifor. Les membres de la section locale 1 ont une longue expérience et d’excellents avantages sur le plan logistique de leur travail sur les navires de classe Halifax. »

« Nos membres ont travaillé fort pour sensibiliser les gens à l’écart entre les contrats de fabrication par la campagne Les navires restent ici, parce qu’ils savent que le succès du chantier naval exige une stabilité à long terme autant pour les programmes de construction navale que l’emploi et la rétention des compétences, a ajouté Lana Payne. Nous espérons que le gouvernement réagira en comblant l’écart en emploi et en prévenant des centaines de mises à pied. »

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec la représentante aux communications d’Unifor, Shelley Amyotte : shelley.amyotte@unifor.org ou 902-717-7491 (cell.)